close

Santé & Alimentation

Santé & Alimentation

De quoi faut-il tenir compte lors du choix d’une protection solaire ?

Choix d'une crème solaire

En plein été, savoir comment se protéger du soleil devient essentiel. Mais connaissez-vous vraiment l’utilité des crèmes solaires ? Ces produits ne se contentent pas de défendre la peau contre les rayons du soleil : ils préviennent l’apparition de tumeurs cutanées, notamment les mélanomes et les carcinomes basocellulaire. En outre, l’application correcte de ces solutions permet d’éviter les érythèmes et les coups de soleil qui, à la longue, peuvent contribuer aux maladies de la peau. Voyons maintenant comment choisir un bon écran solaire.

Facteur de protection solaire : ce qu’il est et à quoi il sert

Le premier critère pour choisir le meilleur écran solaire est le facteur de protection solaire. Il est indiqué sur les produits sous la forme d’un FPS et indique la capacité du cosmétique à filtrer les rayons UVB. En règle générale, l’indice de protection solaire doit être compris entre 30 et 50+, ce qui indique une bonne protection de la peau. L’acronyme en question doit également être choisi en fonction du phototype de votre peau.

Par exemple, vous devez préférer un cosmétique avec un facteur très élevé (50+ ou écran total) si vous avez une peau très claire et des cheveux roux ou blonds (phototype 1). Jusqu’à un FPS même faible, entre 6 et 15, si vous avez les cheveux foncés et le teint olive (phototype 5) ou les cheveux très foncés et la peau foncée (phototype 6).

N’oubliez pas qu’aucun FPS ne peut être à 100 %. Pour qu’un produit solaire soit qualifié comme tel, il doit offrir une protection contre les rayons UVA d’au moins 1/3 du FPS certifié sur l’étiquette. La protection doit également s’étendre aux rayons UVB. Les deux mentions doivent être indiquées sur l’emballage. En résumé, la première étape pour choisir un bon écran solaire est de savoir comment identifier le bon SPF pour votre phototype de peau.

Dans tous les cas, il est préférable de privilégier les crèmes solaires sans filtres chimiques. Optez pour des produits contenant de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane tels que Svr Sun Secure Ecran Minéral de la ligne SVR TUNISIE.

Etaler crème solaire

Meilleure crème ou spray solaire, huile ou stick ?

Choisir un bon écran solaire, c’est aussi choisir le bon format. Voyons quel emballage convient le mieux à vos besoins :

Crème Solaire

Il a une consistance corsée et est idéal pour les personnes à la peau pâle, sèche ou normale, qui font du sport dans l’eau et pour les enfants. Il protège le visage contre le risque de taches solaires, mais doit être appliqué toutes les deux heures et après le bain : bien qu’il ait une certaine tenue, il n’est pas waterproof.

Après une plongée, il ne conserve que partiellement son action défensive (au moins 50 % de la valeur SPF). L’un des inconvénients de la crème solaire est qu’elle ne peut être appliquée sur toutes les parties du corps, notamment celles qui sont plus difficiles à atteindre. Et c’est là que le spray entre en jeu.

Sprays pour la protection solaire

Le spray est largement accepté, car il est facile à transporter à la plage et il est transparent, ne laissant pas cette patine blanche sur l’épiderme typique des écrans solaires. Grâce à sa texture légère, il convient aux peaux grasses ou mixtes.

Il faut toutefois préciser qu’il n’a pas la même tenue qu’un produit à étaler et qu’il doit donc être appliqué plus fréquemment. De même, il ne faut pas le vaporiser directement sur le visage, mais l’appliquer d’abord dans la paume de la main après l’avoir secoué.

Bâtons de soleil pour les cicatrices

Quand faut-il choisir des sticks solaires pour se protéger du soleil ? Les sticks solaires sont utiles pour protéger les zones sensibles telles que le nez, le contour des yeux, les lèvres, les grains de beauté, les cicatrices et les tatouages, qui nécessitent une très haute protection (SPF 50+).

En outre, le stick solaire prévient la formation des boutons de fièvre, qui se réveillent plus facilement sous l’effet du stress causé par les rayons ultraviolets. Comme les autres sticks solaires, il doit être utilisé après chaque bain.

Huile Solaire

L’huile solaire protège la peau sèche et sensible du soleil et ne doit être utilisée que sur l’épiderme du corps. Il donne un effet hydratant et nourrissant. Sur le marché, vous pouvez acheter des huiles solaires avec une protection très élevée et à large spectre, et pas seulement des huiles de bronzage sans filtre UV ou avec un faible indice de protection.

Quelle quantité de crème solaire faut-il mettre ?

L’efficacité d’un produit qui blinde la peau contre les rayons du soleil dépend également de la bonne quantité. Quelle quantité de crème solaire faut-il appliquer ? 2 mg de produit par cm² de peau. Ensuite, laissez à la peau le temps d’absorber le produit. Attendez au moins 20 minutes avant de vous exposer au soleil.

À quelle fréquence dois-je mettre de la crème solaire ?

Il faut mettre de la crème solaire au moins 20 minutes avant et si vous restez au soleil plus de 5 minutes. Il doit être utilisé toutes les 2 heures. Si vous avez pris un bain, il faut renouveler l’application après vous être bien séché. Dans tous les cas, lorsque vous vous exposez au soleil les premiers jours, il est préférable d’utiliser une crème solaire avec un facteur de protection élevé. Ensuite, lorsque la peau prend une couleur ambrée, avec la production de mélanine qui protège la peau, vous pouvez utiliser des crèmes avec des facteurs de protection plus faibles. Quant à l’heure de la journée, ne prenez pas de bain de soleil entre 11 heures et 15 heures.

Lire plus
Santé & Alimentation

Comment utiliser une yaourtière ?

Comment utiliser une yaourtière

L’alimentation est un point assez sensible qui ne doit surtout pas être pris à la légère. En effet, c’est en partie grâce à l’alimentation que l’on peut se sentir plus ou moins bien dans son corps. Et c’est cette même alimentation qui peut également conduire à certains problèmes dans notre organisme. Par exemple, telle ou telle alimentation peut conduire à certaines douleurs au niveau du ventre, ou encore peut à l’inverse vous permettre de vous sentir mieux. Mais il y a un point qui ne doit pas être négligé quant à l’alimentation, ce sont les allergies et les intolérances.

Et pour prendre soin de votre alimentation, vous pouvez réaliser vous-même vos propres produits. C’est pour cela que j’ai décidé de vous parler aujourd’hui des yaourtières. Vous connaissez très certainement ces appareils qui ont pour objectif de vous aider à faire votre propre yaourt. Et croyez-moi, une fois que vous aurez commencé à les utiliser vous ne saurez plus vous en passer.

Mais alors, comment faire pour bien utiliser votre yaourtière ? Dans cet article vous saurez tout sur ces drôles de machine ainsi que sur leur utilisation pour pouvoir bien les utiliser.

Qu’est-ce qu’une yaourtière ?

Vous avez très probablement déjà entendu parler des yaourtières, mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ? Et bien comme son nom l’indique il s’agit d’un appareil qui a pour objectif de vous aider à fabriquer vos yaourts maison. Grâce à son système de socle chauffant elle permettra de faire fermenter les ferments contenus dans le lait durant 8h, afin de vous permettre d’obtenir des yaourts home made. Le lait va alors être chauffer entre 40 et 50° pour pouvoir bien le faire fermenter et obtenir la fameuse texture des yaourts qu’on connait toutes.

Meilleure yaourtière

Une yaourtière, comment ça marche ?

Comme vous avez pu le découvrir, la yaourtière permet un chauffage doux et progressif du lait avec ses ferments afin d’obtenir un lait fermenté qui forme le yaourt. Pour pouvoir réaliser parfaitement ses yaourts, tout repose dans la température de chauffage de la yaourtière. En effet, celle-ci doit chauffer entre 37,5° et 45° pour pouvoir faire fermenter le lait correctement et ainsi obtenir la bonne texture pour vos yaourts.

Mais revenons sur ce qu’est un yaourt. Il s’agit en fait d’un lait fermenté qu’on l’obtient après la multiplication de certaines bactéries dans le lait : les Lactobacillus Bulgaricus et les Streptococcus Thermophilius. Les Lactobacillus vont transformer le lactose présent dans le lait en une sorte de substance acide, tandis que les Streptococcus vont modifier les protéines de lait en arôme.

Mais ce n’est pas tout ! Grâce à cette méthode de fermentation vous pouvez également réaliser aisément du fromage blanc.

Comment utiliser une yaourtière ?

Pour utiliser une yaourtière, rien de plus simple ! Pour se faire vous aurez simplement à placer vos pots en verre directement dans votre yaourtière. Versez ensuite à l’intérieur votre mélange de lait et de ferments. Chauffez la yaourtière grâce au socle qui vous permettra de chauffer votre mélange à la température souhaitée, mais aussi pour conserver la même température durant toute la durée de chauffe de l’appareil. Pour finir, vous pouvez fermer votre yaourtière grâce au couvercle en plastique qui permettra de conserver la bonne température. Selon le modèle de votre yaourtière, vous pourrez ensuite choisir le mode que vous voulez pour fabriquer vos yaourts ou même votre fromage blanc.

Comment utiliser une yaourtière

Quels résultats pour ses yaourts ?

En utilisant une yaourtière vous pourrez alors aisément fabriquer vos propres yaourts. L’avantage c’est que ceux-ci seront 100% naturels et qu’ils ne contiendront pas de composants suspects qui pourraient altérer la qualité de celui-ci. Vous pouvez également y ajouter des arômes pour obtenir vos yaourts aux goûts que vous souhaitez. Pensez également à l’option fromage blanc !

Conclusion

Ainsi tout au long de cet article vous avez pu découvrir (ou redécouvrir) ce qu’est une yaourtière. Il s’agit d’un appareil technologique qui vous aidera à fabriquer vos propres yaourts (natures ou aromatisés) et même votre propre fromage blanc. Super facile à utiliser, la yaourtière vous permettra de profiter de yaourts naturels en seulement 10h et avec une conservation rallongée par rapport aux yaourts trouvables dans le commerce. Et fort heureusement, il existe des yaourtières pour tous les budgets.

Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer dans l’aventure de la fabrication de yaourts home made ?

Lire plus
Santé & Alimentation

Choisir son complément alimentaire en musculation

Compléments alimentaires en musculation

Lorsqu’on débute la musculation, on est plein de motivation et en même temps on se pose beaucoup de questions. Cela peut paraitre normal. Et l’un des principaux doutes concerne les compléments alimentaires en musculation.

Quels compléments dois-je prendre ? Quelle quantité ? Est-ce que je vais vraiment voir un résultat ? En combien de temps ?

Mais avant de réellement répondre à toutes ces questions, il est important de se pencher sur la question des compléments alimentaires et les différents types qui existent.

La Whey

C’est sans doute le complément alimentaire le plus connu. La Whey est issue du petit lait de la production de fromage, puis transformée en poudre. Elle est donc très concentrée en poudre, avec peu de matières grasses et de glucides.

L’avantage, c’est qu’elle est digérée très facilement et rapidement. On l’utilise généralement juste avant de commencer son entrainement, ou juste après votre séance, lorsque votre corps a besoin d’un apport rapide.

Portéine Whey en musculation

La caséine

Encore une fois, le lait est à l’origine de ce complément alimentaire. Pour être plus précis, il s’agit de la protéine majoritaire du lait. Par rapport à la whey, elle se digère plus lentement. Elle permet de relâcher des acides aminés pendant plusieurs heures dans le corps. On la prendra donc idéalement au coucher, afin de permettre une meilleure récupération musculaire.

Les acides aminés

Pour faire simple, les acides aminés sont ceux que l’on trouve dans la BCAA. On en dénombre trois : la leucine, l’isoleucine et la valine. Ces acides aminés favorisement grandement la récupération musculaire et sont naturellement présents dans les protéines de la nourriture. Ils permettent également d’avoir plus d’énergie lors de votre entrainement.

Les Oméga-3

Il s’agit d’acides gras essentiels que l’on va retrouver dans bon nombre d’aliments. Pour ne citer qu’eux, le saumon, le thon, l’huile de colza, les noix ou les graines de lin. En plus de vous être utiles pour vos séances de sport, ils sont également bons pour la santé.

Ce sont deux acides poly-saturés, l’EPA et la DHA qui sont à l’origine des bienfaits des oméga-3. Ils permettent d’améliorer votre santé cardiovasculaire, grâce à un niveau plus bas de triglycérides dans le sang. Ils peuvent donc contribuer à la perte de masse grasse. Enfin, ils permettent de réduire les douleurs articulaires.

Compléments alimentaires et musculation

La créatine

Pour les débutants en musculation, on parle souvent de créatine. Il s’agit sûrement de l’un des meilleurs compléments alimentaires, car elle permet de gagner en masse musculaire et d’améliorer sa force. Lors de vos séances, vous pouvez ainsi augmenter le nombre de répétitions et soulever des charges plus lourdes. A l’état naturel, on la trouve dans la viande rouge ou les fruits de mer.

Il est d’usage de la prendre environ 30 minutes avant votre entrainement. En revanche, attention, elle est déconseillée pour les adolescents et ne doit pas être consommé avant 18 ans.

Grâce à ce panorama, vous pouvez y voir plus clair dans les différents compléments alimentaires qui peuvent être utilisés pour votre séance de musculation.

Lire plus
Santé & Alimentation

Quelques propos sur l’huile CBD

D’énormes débats se passent sur la légalisation du cannabis à travers plusieurs pays. Le cannabis connu comme étant un produit hallucinogène jusqu’au jour où ses propos se diversifient. Le cannabis communément connu sous le nom de « beuh ». En effet, la beuh ou encore le THC est le produit néfaste de cette plante. Or, étant de la même famille, il y a le CBD. Les regards se tournent vers celui-ci grâce à ses bienfaits sur notre organisme qui est actuellement utilisé dans plusieurs organisations pharmaceutiques. On peut classer l’huile CBD comme de l’huile essentielle pouvant apporter du bien-être à l’Homme.

L’huile CBD, un excellent produit dérivé du cannabis

Extraite du chanvre, le CBD est un élément très utile à l’organisme. Il procure des effets réparateurs et atténuants à notre corps. En France, il existe un laboratoire du CBD qui se consacre à révéler au monde ses multiples vertus. Parmi ces produits, il y a l’huile. Cette dernière est actuellement vendue dans les boutiques de soins dans plusieurs pays. L’huile CBD est considérée comme un produit anti-âge. Sa consommation hydrate le corps et apporte de la douceur et de la vivacité à la peau. Il n’est malheureusement pas encore classé dans la catégorie des médicaments même si elle est utilisée pour guérir diverses maladies.

Le CBD : de quoi ça parle ?

À côté du THC, le CBD ou cannabidiol est assez réconfortant comme remède curatif et préventif. Ses bienfaits sont innombrables qu’il est difficile de s’en passer. L’addiction au THC ou la beuh pourrait disparaitre en suivant des traites au CBD. L’ironie c’est que deux produits d’une même plante peuvent être aussi contradictoires quant à leurs effets. Le fait est que le CBD peut être vraiment utilisé comme un remède à divers maux. Ces composants peuvent apporter du soulagement à n’importe quel type de douleur corporelle. L’huile CBD agit comme un calmant aussi bien sur notre corps que sur l’esprit.

Huile de CBD

En effet, avec le bon dosage, le CBD peut être utilisé pour faire dissiper le stress. Il agit sur les activités neuronales pour offrir un moment de soulagement et de bonheur à notre corps et à notre esprit. Le CBD procure également un effet tranquillisant. On peut l’utiliser pour atténuer les douleurs liées à un évènement choquant, un évènement post-traumatique. Mais la question qui se pose c’est : pour qui est le CBD ? Existe-t-il un dosage spécifique pour chaque consommateur ?

La consommation d’huile CBD

Jusqu’à ce jour, la posologie idéale n’est pas confirmée pour une personne. De plus, chaque individu peut réagir différemment à cette substance. Même avec le fait qu’il ne présente presque pas d’effet secondaire, il est difficile de prescrire le bon dosage à un patient. Néanmoins, suite à des expériences, les chercheurs ont pu démontrer que la consommation d’anxiolytique à 300 milligrammes a les mêmes effets que celui du cannabidiol. Avec le dosage adéquat, on peut conclure que l’huile CBD possède réellement les caractéristiques d’un anxiolytique vendu en magasin. Il pourrait être même beaucoup plus efficace. Quant à son utilisation, vous avez 3 possibilités : la voie aérienne par vaporisation, la voie orale par infusion et la voie externe par application cutanée.

Lire plus