close

Technologies

Technologies

Transformateur Convertisseur 12V 220V

Qu’est-ce qu’un convertisseur ?

Les convertisseurs sont une catégorie d’appareils électroniques utilisés pour changer un type de courant en un autre, les convertisseurs les plus connus et répandus sont les convertisseurs de camping car, caravane, bateau…En bref ceux utilisée par des personnes vivant dans un mobile home. Souvent appelé transformateur ces convertisseurs changent le courant continu provenant par exemple de batterie en un courant alternatif qui est le courant dont dépendent la plupart des appareils électro-ménager.

Comment choisir votre convertisseur 12v 220v et pour quelles raisons ?

Il y a plusieurs critères à prendre en compte lorsque vous choisissez votre convertisseur, en premier lieu « pourquoi ?« 

Il est impératif de se baser sur l’utilisation prévue de votre convertisseur, si vous souhaitez alimenter un ensemble d’appareil électroménager que l’on trouve couramment dans une maison, alors évidement vous ne prendrez pas le même onduleur que pour alimenter une machine bien spécifique avec des caractéristique hors-norme qui consommerait l’énergie d’un champs d’éolienne…

Au vu du fait que la première proposition est la plus probable nous allons nous baser sur celle-ci, dans ce cas un convertisseur 12v 220v est le plus adapté, prenant en entrée la tension la plus commune des batteries et sortant la même que celle du réseau électrique publique (donc celle que les appareil électriques/électro-ménager consomment par défaut) ils sont aussi appelé transformateur 12v 220v ou alors onduleur 12v 220v.

Une fois que vous avez déterminé quels sont vos objectifs vous devez prendre en compte le « comment ? »

Comment choisir le bon convertisseur parmi tout ceux disponibles ? Eh bien il y a deux critères essentiels :

  • 1 – La puissance : Souvent en corrélation avec la taille, la puissance est l’élément de base du convertisseur, elle dépend totalement de votre installation, elle se calcule en Watt et se choisit en fonction de votre consommation électrique et il est fortement recommandé de prendre un convertisseur avec une puissance égale ou supérieur à votre consommation maximal. Par exemple imaginons que vous soyez un fanatique du café et que vous ayez 10 machines à café avec une consommation de 1000W ! Votre consommation maximal sera d’au moins 10* 1000W, donc 10 000 watts. (Les machines à café sont très énergivores)
  • 2 – Le type : Il existe 2 types de convertisseur, déterminé par leurs ondes, les convertisseurs à ondes sinusoïdal ou convertisseur pur sinus (courbe) et les convertisseurs à ondes modifiés (carré). Ce choix est un peu plus compliqué, les convertisseurs à ondes modifiés sont en moyenne les moins cher, ce sont aussi les plus communs, si vous avez un petit budget ou que vous vivez à l’essentiel ça sera probablement le mieux pour vous.
    Cependant si vous avez un budget plus conséquent, que vous souhaitez un plus grand confort/ une meilleure fiabilité ou que vous utilisez un matériel sensible tel que des outils, du matériel scientifique ou médical ou même un setup gaming alors un convertisseur 12V 220V pur sinus est plus intéressant. En effet ces convertisseurs diffusent un signal beaucoup plus proche du réseau électrique publique que leurs homologues, évitant ainsi de possibles dysfonctionnement, la réduction de la longévité de certains appareils.
Choisir un convertisseur

Vous savez maintenant quels sont les convertisseurs les plus adapté adapté à vos besoin, ce n’est cependant pas encore terminé, il faut maintenant choisir le meilleur disponible en fonction de vos envies, ici les critères seront plus vague et dépendront beaucoup plus de vos attentes et modes vie, voici une liste des plus communs :

  • La taille : en effet la taille est quelque chose à prendre en compte si vous vous souciez de l’esthétique de votre intérieur ou si vous avez besoin de gérer efficacement l’espace, comme dans un camping car ou un bateau.
  • La qualité de fabrication/ la durabilité : Particulièrement pertinent si vous voyagez beaucoup, il vaut mieux quelque chose qui puisse supporter des secousses régulières voir même des chutes pendant un moment plutôt qu’un appareil qui s’écroule en deux jours de voyage.
  • Le bruit : A cause des ventilations intégré les convertisseurs peuvent devenir très bruyants, si vous tenez à votre confort acoustique évitez-les.
  • Les fonctionnalités supplémentaires : Certains convertisseurs possèdent ce qu’on pourrait appeler des adons ce sont des caractéristiques plus ou moins rares qui vous rendent la vie plus facile, par exemple certains convertisseurs possèdent des affichages numériques concernant leurs différents états actuels ou même des prises USB.
  • Le rapport qualité-prix : Sans doute le plus évident et le plus simple à comprendre le prix est à prendre en compte, il faut trouver un équilibre avec la qualité, difficile à déterminer et très personnel, le seul conseil à donner est de prioriser la longévité sur le prix afin de ne pas racheter trop vite un autre convertisseur et donc perdre de l’argent bêtement.

Le seul problème avec ces critères c’est que contrairement aux autres ils ne figurent sur aucune annonce ! Le seul moyen de les trouver de façon sûr est de consulter divers avis à propos de nombreux appareils…ça ou d’aller sur des sites spécialisés dans les convertisseurs 12V 220V.

Lire plus
Technologies

L’histoire de la lampe frontale par deux géants du secteur.

histoire de la lampe frontale

Si vous êtes à la recherche de la lampe frontale ultime, il y a de fortes chances que vous soyez submergé par toutes les possibilités et propositions qu’offre le marché. Il y a sur ce marché deux grands leader dont nous racontons l’histoire ici. L’histoire de la lampe frontale …

Petzl, l’entreprise française de lampes frontales et Black Diamond la société américaine sont toutes deux de grandes marques du secteur. Elles existent depuis un certain temps et n’ont pas l’intention de perdre des parts de marchés. Aussi, sont elles à la pointe de l’innovation, de la recherche et développement pour offrir à leurs clients les meilleurs produits.

histoire de la lampe frontale Petzl

L’histoire de la marque Petzl

C’est en 1912 que naît Fernand Petzl. Il a commencé sa carrière de spéléologue à la fin des années 1920 et au début des années 1930. En 1936, Petzl a été présenté à Pierre Chevalier, alors petit spéléologue. Tous deux ont démarré l’amélioration de la technologie de leur sport.

Les premières cordes

En 1943, Chevalier a conçu et testé la première corde en nylon pour remplacer les échelles de spéléologie. Cette technologie a servi de base à presque toutes les méthodes de sécurité verticale à venir.

La sécurité verticale

À la fin des années 60 et au début des années 70, Petzl a commencé à expérimenter davantage la technologie de sécurité verticale. En 1968, il a produit ses premiers cordages d’escalade, alors commercialisés sous le nom de « Produits Fernand Petzl ».
Cinq ans plus tard, en 1973, Petzl a développé sa première lampe frontale d’alpinisme.

En 1975, la société Petzl voit le jour lorsque Fernand Petzl établit le premier siège social de la société à Crolles, en France.

Les premiers harnais

Deux ans après avoir établi une base, Petzl a produit son premier harnais de sécurité vertical en 1977. Au début des années 80, la société a commencé à étendre ses produits de la spéléologie aux sports verticaux tels que l’escalade et l’alpinisme, ainsi qu’au sauvetage. La première lampe frontale de marque de la société, la ZOOM, a été produite en 1981.

En 1990, les premiers produits Petzl pour les travaux en hauteur sont fabriqués et le département Petzl Sécurité est développé. Un an plus tard, le premier dispositif d’autofreinage de Petzl, le Grigri, est produit aux États-Unis.
Le Grigri est toujours produit et vendu aujourd’hui. Dans les années 1990, une modification de la conception initiale de Fernand Petzl a également été mise au point. Le TIBLOC, qui est toujours vendu aujourd’hui, a été développé en 1998.
En 1998, Petzl a déménagé son centre de distribution nord-américain de La Fayette, Géorgie, États-Unis, à Clearfield, Utah, États-Unis. Le centre de Clearfield est devenu le premier centre de distribution détenu par une entreprise en dehors de son propre pays (France).

Et les frontales ?

Les premières lampes frontales à LED ont été produites en 2000 sous la marque TIKKA.

En 2001, Petzl compte environ 600 produits. Plus tard, en 2002, le QUARK ERGO est développé et conçu pour être le premier piolet coudé sans laisse. En 2004, le premier dispositif antichute Petzl pour les travaux en hauteur est développé.

La story Black Diamond

L’histoire de Black Diamond Equipment remonte à la fin des années 1950, lorsque le grimpeur Yvon Chouinard a commencé à forger à la main des pitons et à les vendre depuis le coffre de sa voiture dans la vallée du Yosemite. Les pitons de Chouinard ont rapidement acquis une réputation de qualité, et Chouinard Equipment est né peu après à Ventura, en Californie.

histoire de la lampe frontale black Diamond

Les années difficiles

Au début de 1989, après quelques difficultés financières, Yvon Chouinard a placé la société en faillite.
Black Diamond a été fondée le 1er décembre 1989, lorsque les actifs de Chouinard Equipment Ltd. ont été achetés par un groupe d’anciens employés. En septembre 1991, Metcalf a transféré la société et ses 45 employés de Ventura, Californie, dans la région de Salt Lake City, Utah, afin de se rapprocher des possibilités d’escalade et de ski offertes par les Wasatch Mountains.

L’arrivée en Suisse, début de l’histoire de la lampe frontale

En 1996, Black Diamond Equipment Europe a été créé à Reinach, en Suisse, afin de rendre les produits Black Diamond plus largement disponibles dans toute l’Europe. En 2006, Black Diamond Equipment Asia a été créé à Zhuhai, en Chine, pour servir à la fois d’usine de fabrication secondaire et de centre de distribution mondial. En mai 2010, Black Diamond Equipment a été racheté pour 90 millions de dollars par Clarus Corporation. La société résultante a été rebaptisée et est maintenant cotée au NASDAQ sous le nom de CLAR.

En 2015, Black Diamond a annoncé qu’elle allait agrandir son usine de l’Utah et en 2016, qu’elle allait transférer son siège européen de Reinach à Innsbruck en Autriche.

Lire plus
Technologies

Site internet pour salon de thé

seo facile

De nos jours, il est très rare qu’une entreprise n’ait pas de présence en ligne. Grâce à l’amélioration de la connectivité et aux progrès des technologies des smartphones, la plupart des gens utilisent l’internet pour trouver des informations. Votre salon de thé doit avoir un site internet pour attirer davantage de visiteurs. Un site web vous donne un moyen contrôlé de présenter une image de votre entreprise comme vous le souhaitez, en donnant à vos clients une idée de l’atmosphère et de l’offre avant même d’y mettre un pied. Si la création d’un site web présente des avantages généraux pour tout commerce, un salon de thé peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages spécifiques.

Donner des informations clés

Un site internet pour salons de thé vous offre une plateforme pour fournir les informations de base que vos clients peuvent avoir besoin de connaître sur votre salon de thé, notamment les heures d’ouverture, les soirées organisées, les modes de paiement et bien d’autres choses encore. En répondant à ces questions de base, vous pouvez réduire le temps que votre personnel doit passer à répondre aux appels téléphoniques. Vous pouvez également tenir les clients au courant de toute promotion, comme les menus avant un spectacle, l’organisation d’une soirée acoustique, etc.

Une publicité plus efficiente

Cela signifie plus d’efficacité pour un coût moindre. En effet, les annonces et les publicités classiques sont coûteuses et limitées. Avec un site web, vous pouvez afficher une quantité infinie d’informations pour un faible  coût. L’information est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour toute personne ayant accès à l’internet et vous pouvez facilement mettre à jour les informations en présentant de nouvelles offres, de nouvelles spécialités.

Pour votre référencement

En investissant du temps dans l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), vous pouvez aider votre entreprise à trouver des termes de recherche connexes. Par exemple, si votre site web salon de thé apparaît pour quelqu’un qui recherche le meilleur salon de thé d’une quelconque localité,  vous gagnerez en visibilité, en notoriété et en chiffre d’affaires. Un site web bien présenté et facile à utiliser vous aidera à mettre en évidence ce que vous faites bien et pourrait persuader les clients de vous choisir parmi d’autres possibilités.

Salon de thé

Inclure les témoignages des clients

Vous pouvez inclure des témoignages de clients sur votre site web ou, si votre salon de thé a eu la chance de figurer dans une publication dans un journal, vos visiteurs pourront y accéder à partir de votre site. Cela contribuera à renforcer sa crédibilité. Un site internet peut également augmenter vos chances d’être évalué par des blogueurs, car ils disposent d’une ressource pour obtenir des informations sur votre histoire à ajouter à leur article.

Vous pouvez construire une image de marque solide

Un site internet aidera votre entreprise à se construire une image professionnelle. En particulier si vous débutez, un site web est une excellente méthode pour aider les clients à se familiariser avec votre marque. Avec un marketing approprié, il peut même convaincre les clients de vous rechercher et d’essayer par eux-mêmes. Des images de haute qualité et des contenus pertinents contribueront à attirer les clients.

Lire plus
Technologies

Comment choisir sa sonorisation portable autonome ?

Sonorisation portable autonomie

Si vous n’êtes pas familier de l’univers de la sonorisation, vous êtes en droit de vous demander que l’on qualifie de sonorisation portable autonome. Si vous connaissez, peut être aimeriez vous savoir comment la choisir, quelles sont les critères importants, quelle utilisation puis-je en attendre, va t-elle répondre à mes besoins ?

Sonorisation portable autonome

Qu’est ce qu’une sonorisation portable autonome ?

Dans un premier temps, définissons le terme de sonorisation. Il s’agit d’un système électro-acoustique permettant d’amplifier un signal sonore. Dis comme ça, c’est peut être un peu abscons. La sonorisation va diffuser votre son, que ce soit de la musique, une voix de façon a être entendu par un plus grand nombre de personne. Dans le cas d’une sonorisation portable autonome, le système peut s’affranchir d’alimentation secteur (le 240 volts de votre prise murale ). La sono est munie d’une batterie lui garantissant son autonomie. En général, de 5 à 12 heures. Pour le coté portable, l’enceinte ne doit pas dépasser les 30 kilos. A noter que de nombreux modèles sont équipés de trolley. ( Roulettes et poignée dans le même esprit que les valises)

Une sono autonome pour qui ?

Les utilisateurs de sonorisation portable autonome peuvent être très variés. Cela va de l’animateur micro, en passant par l’artiste de rue, l’association, l’entreprise qui souhaite communiquer lors de réunion, de séminaires, de présentation de produits. Chaque utilisateur aura son cahier des charges, avec des fonctions précises indispensables. Par exemple pour l’animateur, le micro sans fil est vital, alors que le musicien recherchera une reverb pour accompagner son instrument ou sa voix.

Comment choisir sa sono portable ?

Alors pour répondre au titre et la « grande » question de cet article, comment choisir sa sonorisation portable autonome, il est important de bien définir en amont ses besoins. Comme nous l’avons vu plus haut, chaque utilisateur aura une idée précise de son utilisation. Les critères de base pour une sono autonome polyvalente serait :

Une bonne autonomie
Personne n’aime tomber en « rade » de batterie en pleine prestation.

Une connectique complète
Pour les entrées, vous devez avoir à minima, une entrée ligne pour votre lecteur MP3, ordinateur, lecteur Cd …

Une entrée micro câble ( toujours un plus, vous n’êtes pas à l’abri d’une rupture de pile dans votre micro HF)

Une entrée Bluetooth, pour vous évitez les connexions câbles

Une sortie « Output line » pour éventuellement pouvoir ‘attaquer’ une autre sono pour augmenter la zone de diffusion.

Une puissance suffisante
Attention à ne pas vous laisser endormir par les chiffres enthousiastes de certains constructeurs. En général, l’unité de mesure est le watt. Il arrive que certains constructeurs communiquent en nombres de personnes. Il est important également de réfléchir en terme de qualité sonore.
En effet avoir une forte puissance avec une qualité du son très moyenne rendra votre sonorisation désagréable et inintelligible.
La mobilité est un élément à prendre à compte, surtout si vous avez prévu de vous déplacer souvent lors de la prestation en vous déplaçant de zone en zone.

Lire plus
Technologies

Créer un site web en 8 étapes

site web

Aujourd’hui, un site web représente une plus-value pour une entreprise. En effet, avec l’explosion du marketing digital, la communication se fait principalement via internet. Outre se faire une présence sur les réseaux sociaux, un site web reste le canal à privilégier si vous êtes une entreprise. Effectivement, ce moyen permet de mettre en avant les produits, les services que votre entreprise propose et ainsi les commercialiser plus facilement. De plus, avec la crise du coronavirus, le besoin accru des consommateurs se fait senti sur le net, il est donc crucial pour toutes entreprises de détenir un site web afin de répondre aux besoins de ceux-ci et d’ainsi jouir d’une économie florissante. Malgré le dé-confinement, hâtez-vous à la création d’un site web car on ne sait jamais de quoi est fait demain !

Première étape : Déterminer le type de site web

Avant de se lancer dans la création d’un site web, il est important de savoir dans quelle direction nous voulons aller. Le choix du thème d’un site web est donc déterminant car il vous guidera dans le type de site web à développer. En effet, si vous désirer parler de voyages, de cuisine, de mode… Créer un blog serait plus judicieux, par contre, si vous désirez commercialiser des produits et/ou services le choix d’un site web vitrine, site e-commerce est plus approprié.

Deuxième étape : Acheter un nom de domaine

Afin de faciliter l’accessibilité à votre site web. Il faut que votre nom de domaine soit simple à mémoriser pour les internautes. Le nom de domaine peut se composer de votre marque, de votre nom-prénom, de votre produit, du thème choisi. De plus, pour acheter un nom de domaine, il vous faut vous diriger vers un serveur. De nombreux serveurs existent tels que OVH. Enfin, prêtez attention à votre nom de domaine, il peut arriver qu’un autre site web a le même nom que vous. Si c’est le cas, modifiez-le légèrement avec un point, une majuscule un trait, etc. De plus, lorsque vous créer un site web, vous avez la possibilité de le faire avec le .com, .fr, .be, .net.

site web

Troisième étape : Trouver un hébergement 

À présent, vous devez enregistrer votre site web sur un hébergeur. Il en existe plusieurs sur internet tel que 007 Hébergement, WordPress, O2Switch, etc. Portez votre choix sur un hébergeur fiable, performant et pas cher. Cet hébergement vous permet d’être visible sur le net.

Quatrième étape : Modifier les serveurs DNS

S’il s’avère que votre nom de domaine et votre hébergement sont différents, il faut alors configurer les serveurs DNS de l’hébergement auprès du fournisseur de votre nom de domaine. Lorsque votre nom de domaine et votre hébergement sont différents alors il vous faut configurer les serveurs DNS de l’hébergeur chez le fournisseur de votre nom de domaine. Cette démarche permettra de lier votre nom de domaine à votre hébergeur et de mettre votre site web en ligne.

Cinquième étape : L’Installation de WordPress

Le CMS est le Content Management System donc en français le système de gestion de contenu. Ce logiciel est dédié à la création de site web, il permet de gérer le fond et la forme du site web. Vous pouvez donc mettre en place WordPress dans le CPanel de O2Switch.

Sixième étape : Choisir une Template de son choix

Le visuel d’un site web est primordial car c’est la première chose qu’un internaute voit. Donc, veillez à opter pour une Template qui vous ressemble, qui est à votre image et qui est en accord avec votre thématique. L’éditeur de WordPress en a plusieurs à vous proposer. Il vous suffit de vous y connecter et de faire votre choix. De plus, WordPress met à disposition des Template en version payante, si vous détenez une entreprise, je vous suggère de choisir ces dernières car elles offriront à votre site web, un visuel avec des design plus jolis et plus professionnel. D’ailleurs, si vous désirez développer un site d’e-commerce, l’éditeur WordPress propose le thème Woocommerce.

Septième étape : Installer les extensions

Les extensions vont contribuer à la réalisation de votre site web. En effet, avec l’extension Elementor, vous pourrez changer l’agencement, le design de vos pages ou votre site web. Sans oublier, les extensions qui facilitent le référencement naturel telles que les extensions SEO, Yoast. Ces dernières vous aideront à optimiser vos pages et référencer votre site web sur Google.

Huitième étape : Lier site web à Google Search Console et Google Analytics

Afin de garder un œil sur les données de référencement de votre site web, il est crucial de lier son site web à Google Search Console et Google Analytics. En effet, Google Search Console permet d’observer les performances de votre site web, vous pouvez apercevoir le nombre de clics, d’impressions, de requêtes ou encore la position de votre site web dans les résultats de recherche Google. Quant à Google Analytics, celui-ci permet de voir le nombre d’utilisateurs qui ont consulté votre site web, le taux de rebond, le nombre de pages consultées, etc.

Lire plus